J’ai toujours senti que j’avais un “problème” avec le couple traditionnel, enfin, l’exclusivité dans un premier temps. Dans le passé, lorsque j’étais plus jeune, j’ai trompé les petits copains avec qui je sortais. De nature loyale et fidèle, je n’ai jamais pu garder le secret plus de quelques jours. Mes histoires d’amour étaient un vrai fiasco, j’aimais certaines qualités chez mon petit copain officiel, mais d’autres qualités m’attiraient chez d’autres hommes. En couple avec un seul homme, je ne me sentais pas entière. En 2012, je suis restée une longue période célibataire. Je voyais qui je voulais, quand je voulais. J’étais célibataire et j’avais cette impression de ne jamais avoir été aussi accomplie et épanouie en amour, amicalement et sexuellement. Je n’appartenais à personne et personne ne m’appartenait. J’étais libre de passer mes journées et mes soirées avec la personne que je voulais voir, en fonction de mes besoins, de mes désirs et de mes attentes du moment. Tout le monde était content et c’était très bien comme ça!
Je serai bien restée toute ma vie dans ce mode de fonctionnement. Seulement, moi qui, depuis mon plus jeune âge rêvait d’être maman, je commençais sérieusement à me demander comment j’allais pouvoir faire un bébé dans ces conditions.
Puis j’ai rencontré Anthony. Un homme ouvert d’esprit, un homme nouvelle génération, un homme qui aime le risque, un homme indépendant et sûr de lui, un homme confiant, un homme qui s’en bat les cacahouettes du regard et du jugement des autres! Alors on s’est lancé dans des projets fous vis à vis du couple qu’on formait. On a testé plusieurs versions de ce que pourrait être un couple libre, un couple joyeux, un couple qui nous correspond, un couple unique… C’est comme ça qu’est né le polyamour chez moi, que j’ai compris que je pouvais aimer plusieurs hommes à la fois tout en se respectant soi et les autres. C’était en 2013.